Comment compensons-nous nos émissions de CO₂ ?

Il va de soi que la meilleure solution pour la planète serait de ne pas produire de gaz à effet de serre du tout. Malheureusement, cela n’est possible ni dans l’immédiat, ni sur toutes les zones du globe. Il devient toutefois urgent que nous intervenions pour freiner le réchauffement climatique. En plus d’éviter et de réduire les émissions carbones, il est également important de les compenser dans le cadre de notre approche holistique de protection du climat.

La compensation carbone, ça marche comment ?

La méthode se base sur le fait que les gaz à effet de serre, comme le CO₂, se propagent uniformément dans l’atmosphère. Autrement dit, la concentration carbone dans l’atmosphère est la même partout dans le monde. Dès lors, l’endroit où les émissions de CO₂ sont réduites importe peu. C’est la réduction dans son ensemble qui compte. Les émissions qui ne peuvent être évitées à certains endroits, peuvent être compensées ailleurs en investissant dans des projets de protection climatique. C’est le principe de la compensation carbone. La majorité des projets sont lancés dans des pays en voie de développement, puisque les émissions carbones y sont assez élevées et relativement faciles à éviter. D’ailleurs, ces projets favorisent de meilleures conditions de vie pour les populations locales.

Nous avons compensé 100 % de nos émissions

Depuis le 1ᵉʳ octobre 2020, nous avons pu compenser toutes nos émissions grâce à notre soutien financier d’un projet de ClimatePartner, qui nous a notamment permis de fournir de l’eau propre et une vie plus saine aux Cambodgiens. En choisissant ce projet, nous avons opté pour la norme de qualité la plus élevée, à savoir Gold Standard, afin de garantir la compensation de toutes nos émissions.

De l’eau propre grâce à une technologie de filtration naturelle

Norme du projet : Gold Standard VER (GS VER)
Région : Kompong Chnang, Cambodge
Contrôlé par Bureau Veritas Certification Holding SAS

Projet de protection climatique : de l’eau potable au Cambodge

Ce projet de ClimatePartner permet à 1,7 millions de Cambodgiens de bénéficier d’eau potable propre grâce à des systèmes de filtration d’eau en céramique. Ceux-ci s’inspirent d’une méthode ancienne selon laquelle l’eau s’infiltre à travers la céramique. La taille des pores est si petite que la filtration permet d’éliminer jusqu’à 99,99 % des bactéries et des impuretés. À chaque tour d’horloge, deux à trois litres d’eau s’écoulent à travers le pot en céramique pour atterrir dans le réservoir. Près de 325 000 foyers ont reçu ce type de filtre qui permet de couvrir les besoins d’une famille de cinq personnes.

Grâce au purificateur d’eau, il n’est plus nécessaire de faire bouillir l’eau au (charbon de) bois, ce qui réduit la pollution de l’air et les frais liés aux combustibles, limite les émissions carbones et aide à protéger les forêts menacées au Cambodge. Les filtres sont efficaces, bon marché et faciles à utiliser, ne nécessitent pas d’entretien et ne contiennent pas de produits chimique. Leur production, tout comme leur acheminement, ont lieu sur place, ce qui crée des opportunités de revenus pour la population locale.

Informatie